« La Géorgie est l’un des principaux centres d’origine de la viniculture. La Géorgie a une longue histoire dans la culture du vin. Des feuilles et des morceaux de tiges de vignes, ainsi que des pépins de raisin fossilisés, datant du Miocène et retrouvés dans la région géorgienne d’Akhaltsikhe, mais aussi dans des tombes de l’âge du bronze, ainsi que d’autres données archéolo- giques et paléobotaniques attestent de la longue existence du vin et de sa distribution massive en Géorgie. L’académicien Vavilov avait coutume de dire que le grand nombre et la variété des cépages étaient la preuve que la viniculture avait la Géorgie pour berceau. À Mtskheta, Kolkhida, Trialeti, Dzegvi, Vani, Tskhinvali, ainsi que dans la vallée de Alazani, les archéologues ont mis à jour des pressoirs à vin tail- lés dans la roche, toutes sortes d’amphores et récipients en argile et en métal, qui certifient que le vin y était fabriqué dès les IIIe et IIe siècles avant J.C. Depuis ces techniques primitives du passé, la viniculture a continué de se développer, devenant une industrie importante. » Extrait de Georgian Wine, 1989.

DSC02598
15-dsc03328
DSC01801
DSC03648
DSC03642
DSC03332
DSC02589
DSC02578
DSC02521
DSC02501
DSC02469
DSC02418
DSC02380
georgie-500

Série photographique réalisée lors d’un voyage sur la route des vins en Géorgie en 2007, suite à l’embargo de la Russie.

Dimensions variables.

Travail réalisé grâce au soutien de la région Champagne-Ardenne – ORCCA